REPORTAGE – RETROMOBILE 2015

Voici un résumé du photo reportage concernant la quarantième édition du salon Rétromobile qui a ouvert ses portes au public début février 2015. Cet évènement permet d’exposer plus de 500 voitures sur 46 000 m². Les organisateurs avaient misés cette année sur quelques expositions importantes telles que la venue de 3 Bugatti Royale ou une partie de la collection Lopresto. Les marchands et autres exposants ont également bien travaillés pour offrir une visite mémorable aux passionnés et acheteurs potentiels.

Le modèle incontournable et immanquable du salon, la Mercedes 300SL, était bien sûr parfaitement représenté. En effet chaque année de plus en plus de vendeurs et exposants emmènent LEUR 300SL. Au moins 21 châssis étaient donc visibles au salon. A noter la présence des deux dernières (sur 4 exemplaires produits) 300 SL « Compétition Usine Sportabteilung » survivantes, les châssis 198040-5500640 et 198040-550819. Classic Sport Leicht a également apporté deux autres modèles intéressants : la première 300SL Roadster avec Hard-Top présentée au Salon de Paris 1958 (198042-8500725) et la toute dernière 300 SL « première main » disponible à la vente (198040-5500507).

La F40 était étonnamment elle aussi très présente avec 4 châssis différents exposés dans les allées du salon. La plus intéressante était #76624 qui semble être le premier châssis produit (mars 1988).

De nombreuses Lamborghini étaient visibles lors du salon et des ventes aux enchères. Allant de la 400 GT 2+2 de 1966 à la Countach en passant par l’incroyable Miura. Présente en deux exemplaires dont l’un des plus beaux exemplaires que j’ai pu voir, le châssis 3670 dans un magnifique bleu.

Les marchands Anglais Fiskens et le Suisse Lukas Hüni étaient toujours présents. Fiskens possède l’un des plus beaux stands chaque année, bien fourni et mis en valeur. Une 250 GT LWB California Spyder (1011GT) et une 212 Export Barchetta (0102E) vue dans le film Le Cercle Infernal (The Racers) y étaient exposées. Pour les autres marques : Aston Martin avec une DB4GT (75 exemplaires) et la DBR9 vainqueur des 24 Heures du Mans en 2007 (catégorie GT1), Porsche avec une 550A Spyder (ex-works – #0145) et une 3.0L RSR Prototype (ex-works – #R7).
Lukas Hüni a misé sur les voitures françaises en exposant de nombreuses Talbot Lago et Bugatti. Les plus notables pour moi étant la Talbot Lago T26 GS dessinée et pilotée par André Chambas (# 110105) ainsi que la Talbot Lago T26GS Course (#110056). Côté Bugatti, tout de même deux 57 Atalante était exposée l’une derrière l’autre.
D’autres marchands sont également à ne pas rater lors du salon Rétromobile. Vous pouviez y voir une Stratos Stradale bleue ou de magnifiques Venturi. Ou encore chez Axel Schuette une Miura et 300 SL dans de sublimes couleurs, une 718 RSK, BMW 507 et enfin une seconde 300 SL.
Le stand qui avait attiré tous les projecteurs sur lui l’an dernier en apportant une Ferrari 330 P4 , Tradex exposait un camion de la Scuderia avec devant lui la 312 B3 “Spazzaneve”, une 250 Europa (0303EU) ou encore une 550 Spyder.

De nombreux constructeurs font également le déplacement pour exposer leurs histoires mais aussi quelques-uns de leur nouveaux modèles ou concept car. Chez les constructeurs français seuls les 3 concept m’ont attirés l’œil… : l’Alpine Vision Gran Turismo, les concept Renault Scenic de 1991 et R-Space (2011). Bugatti et Bentley présentait la Veyron Centenaire Wimille, une Type 50 et une superbe 6.5L Bentley Speed Six, châssis HM2855 « Blue Train Special ». Quant à Mercedes, on pouvait observer la toute nouvelle AMG GT, la C111 II, 540K Streamliner et une W194 (ancêtre 300SL). (Plus d’infos sur le reportage complet) Et pour Porsche, le constructeur avait misé sur la présentation de la Porsche 936 (deux fois victorieuses des 24 Heures du Mans 1976 et 1977) ainsi que quelques voitures de concessionnaires français ayant remportés un prix de restauration

Les organisateurs prévoient tous les ans quelques expositions importantes. A noter cette année la présence de 3 Bugatti Royale, de nombreuses et rares Pegaso ainsi qu’une importante collection de Corrado Lopresto. (Plus d’infos sur le reportage complet)

Trois voitures plus récentes ont fortement attiré mon attention : les Ferrari 288 GTO Enzo, ainsi que la Bugatti EB110 GT. L’EB110 GT (châssis 39088) a passé toute sa vie en République tchèque.

Pour finir, RM Auctions possédait également un stand pour présenter les prochaines ventes. La Maison avait emmené avec elle une Ferrari 212 Export Barchetta par Touring (0158ED) et une impressionnante XJR-9 possédant un beau palmarès aux Etats-Unis. La 166MM Oblin (0300M) proposée par la vente Artcurial de l’an dernier se trouvait juste en face du stand, elle se présentait dans une nouvelle livrée noire. Pour rappel, elle s’était vendue 2,7 millions d’euros en noir mat.

En conclusion voici le chiffre clé du salon, qui annonce encore un bel avenir pour celui-ci, plus de 119 000 visiteurs ont arpentés les allées de Rétromobile soit une augmentation de 26,5 % (94 000) par rapport à 2014 (reportage).

–> La galerie photo complète et en HD par ici : Photo reportage du Salon Rétromobile 2015 <–

-> Une partie des photos ci-dessous <-